55. Ironicos-pastels-féministes-pop-overpriced .

Chroniques des Lendemains

Quand j’ai appris tranquillement à naviguer Montréal, ses limites pour moi étaient celles du Plateau, en poussant fort jusqu’à Berri-Uqàm et un peu à l’Ouest pour certaines salles de spectacles. Mais c’est le Plateau qui avait gagné mon coeur embrumé par les effluves de rhum’n’coke de fille nouvellement majeure. Il a pourtant fallu que je traîne mes pénates de Côte-des-Neiges à Petite Patrie à Villeray avant de débarquer solo station Laurier il y a deux ans. Rendue là, le Plateau se mourrait depuis déjà quelques années, écrasé par la coolitude du Mile End et du Mile Ex et un maire d’arrondissement qui ne comprenait rien à rien.

J’ai moi-même profité de mes deux années dans le quartier pour jouer la nomade jusqu’au Mile End, la porte d’à côté, là où tous les millenials à la recherche de bonnes photos Instagram se sont retrouvés.

Ce mois-ci, je prends mes cliques et…

View original post 488 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s