54. Tout a commencé avec Bowie.

Grosses, grosses émotions!

Chroniques des Lendemains

Dans l’fond, tout a commencé avec David Bowie. La façon qu’il avait d’être vivant et de subitement être mort, comme ça, sans notre consentement. Évaporé, disparu, du jour au lendemain, sans prendre la peine de nous demander notre avis, notre permission.

*

Le 31 décembre, on avait décidé de souper frugalement dans mon nouvel appartement presque vide. On a placé ma minuscule table cheap de chez Ikea en plein milieu de la pièce, j’avais mis ma plus belle nappe dessus, question de faire un peu plus festif. On avait ensuite entrepris de comprendre le fonctionnement de ma cuisinière au gaz qui décidait de coopérer une fois sur deux et qui, je l’admets, me foutait la chienne.

Après avoir ingurgité beaucoup plus de champagne que de brie fondant aux canneberges, on a décidé de tasser le peu de meubles que j’avais pour pouvoir danser au son du vinyle Let’s Dance de…

View original post 536 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s