Fête des Mères ; comme une odeur de pipi au lit.

Un moment douloureux à passer que celui de la Fête des Mères… Pas parce que tu te sens une mauvaise mère, non. Tu as fait de ton mieux, tu te sens bien à l’aise avec ça, tes enfants et toi êtes comme en fusion, en osmose, des poupées gigognes ; ils sont nés de toi, mais font encore totalement partie de toi, pour toujours. C’est comme ça, tu es une mère fusionnelle ; si les petits vont bien, toi aussi. S’ils en arrachent, toi aussi, plus encore si possible! Ils sont adultes maintenant, so what? Même affaire! À leur naissance, tu aurais voulu être une maman kangourou, les garder tout contre toi dans ta poche ventrale, bien au chaud. Mais tu as lu le proverbe chinois : « Des enfants, ce sont des racines ET des ailes. ». Alors tu as slaqué la poulie, tu voulais qu’ils volent un jour par eux-mêmes tes petits, tu as donné du lest autant que tu pouvais même si y’a des jours où tu ne pouvais pas tellement… Et tu as biné la terre pour que les racines poussent loin, loin dans le sol, tu voulais pas des enfants qui soient des annuels, tu voulais qu’ils soient des vivaces! qu’ils traversent l’hiver et soient en fleurs à chaque printemps!

Puis, ce matin, tu tombes sur ce clip où un employeur tente de recruter Via Skype des employés qui travailleront des heures indues, sans pause; des jours et des jours sans congés, sans s’asseoir,  sans dormir, sans salaire… Le visage des personnes qui postulent pour l’emploi s’allongent d’incrédulité devant pareille perspective jusqu’à ce que l’employeur leur dise qu’une personne qu’ils connaissent bien a accepté cet emploi déjà ; leur mère! Les postulants à l’emploi s’inclinent et remercient leur maman pour tout ce qu’elle a fait pour eux et reconnaissent d’emblée la valeur  incroyable qu’elle prend ainsi à leurs yeux…

Un excellent topo pour les mamans et tu te sens bien cheap en pensant à la tienne que tu n’as pas vue depuis deux ans et demie…

Tu pars faire ton jogging matinal et te reviennent en mémoire ces jours où tu allais en classe primaire souillée (souffrant d’énurésie, c’est une fois devenue adulte que tu apprendras que ce dysfonctionnement a des causes physiologiques, mais relève le plus souvent encore de causes psychologiques ; stress dans l’environnement familial par exemple… ). Parce qu’alors ta mère s’en fout, que c’est TA faute et celle de ton frère aîné si vous êtes « trop paresseux » pour vous lever et aller pisser à la toilette comme tout le monde! Pas le temps de vous laver avant de sauter dans le bus scolaire puisqu’on vous a réveillés en retard (votre faute, encore! À 6 ans! Voir que vous ne vous levez pas tout seuls!). Et vous êtes là, en classe, à sentir sur vous l’odeur de l’urine et à vous dire que tout le monde le sait! Que vous êtes une paresseuse! Une moins que rien! … Le soir, vous n’y penserez plus, mais devrez changer vous-mêmes les draps en espérant que le matelas ait séché… Parce que, non, vous avez beau souffrir d’énurésie et votre mère le savoir, elle n’aura pas mis de plastique pour protéger le matelas, elle n’aura pas non plus changé les draps…

Cette honte, vous la retrouvez intacte, inchangée après nombre d’années et c’est là que vous comprenez qu’elle ne vous appartient pas en propre, que vous n’y êtes pour rien. Le clip que vous avez vu ne concerne pas quelqu’un comme votre mère…

Vous n’avez aucune prise sur ce passé lointain, il vous aura  fallu presque 50 ans avant d’admettre que vous n’êtiez pas une enfant désirée par votre mère, plutôt même un « accident ». Choisir de ne pas souligner la Fête des Mères peut paraître un acte d’égoïsme absolu. Encore faut-il y regarder à deux fois! Aux enseignantes qui noteront au passage un enfant qui rebute à l’idée d’un bricolage pour papa-maman ; n’y voyez pas automatiquement un égoïste enfant-roi. Encore que, s’il faut se fier à moi, j’ai si obstinément fui la réalité qu’il m’aura fallu 48 ans avant de me déciller… Et c’est moi que ma mère a rejetée et non pas le contraire! Comme quoi la vie parfois a de ces chienneries de détours, non?

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s