Nous n’habiterons plus la maison jaune…

 « Daim » et « Tête de nègre »!?!? (du moins, selon ce qui était écrit sur les gallons de teinture correspondants); telle était-elle lorsque nous l’avons achetée, il y a de cela plus de vingt ans… Un genre de beige pour le déclin de bois avec du brun très foncé quasiment noir aux contours des fenêtres, aux  volets et au toit. Côté couleur? une vraie maison de film western!       N’y manquait que les portes de saloon sur le devant. J’exagère! (ou pas).  Par chance, son architecture à pignons très élevés relevait davantage du style de la Nouvelle-Angleterre. Alors, au moment de la repeindre, nous avions choisi d’équilibrer le tout en lui donnant des couleurs vives qui nous ressembleraient davantage et qui iraient mieux avec son style.                 Après de longues discussions, nous l’avions repeinte en jaune et blanc avec les volets bleus; elle était magnifique!             Mais le soleil de plus en plus violent la faisait pâlir chaque année un peu plus et elle était en passe de devenir ivoire tant elle se décolorait. On nous a appris dernièrement que le jaune est la teinte qui résiste le moins au soleil… C’est bien notre vaine!  Comme nous habitons au bord de l’eau, l’humidité nuit à l’adhérence de la peinture et celle-ci se détériore si rapidement que l’on doit repeindre très souvent. De décoloration en décoloration, chaque retouche était d’un jaune plus pâle que la précédente. Ce n’était plus pimpant et presque aussi terne que le « daim », c’est dire!

La maison a 125 ans bien sonné. À l’époque,  Ste-Rose, un village de cultivateurs et un endroit de villégiature pour les plus fortunés, comptait, sur les îles de la rivière des Mille-Ïles, comme sur ses rives d’ailleurs, de nombreux chalets dont notre maison qui n’a changé de vocation qu’à partir de 1976, moment où elle fut agrandie et « hivernisée ». Avant cette date,  c’était « maison de campagne » blanche avec des volets bleu sarcelle. 

Elle revient donc à sa couleur d’origine: blanche. 

Comment le soleil pourrait-il décolorer du blanc?

Les portes seront remises au bois naturel, vernies. 

Elle sera à nouveau « la maison blanche ».

La boucle est bouclée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s